Un handicap qui est invisible, et dont en plus l’on nie l’existence, cela vous parle ? Tellement cette différence ne se voit pas, que l’on vous refuse systématiquement le droit de l’avoir. “Trop brillante pour avoir du mal” l’on vous dit. Alors que dans votre tête c’est plutôt “j’ai trop de mal pour espérer être brillante”.

Un témoignage de Liliya, co-fondatrice et présidente de Hipip IN, où elle raconte comment le syndrome d’Asperger se manifeste chez elle. Publié dans L’HANDISPENSABLE, nous n’avons pu récupérer pour le moment que cette version scannée… Mais c’est mieux que rien ! 🙂